Accueil HandiSciences





logo INS HEA

logo Lamap

Accueil du site > La déficience visuelle
Enregistrer au format PDF

La déficience visuelle

Pour le jeune élève, le premier contact avec son environnement se fait à partir des modalités sensorielles : percevoir c’est d’abord « voir », entendre, toucher, sentir. Les élèves déficients visuels n’y font pas exception. C’est à la mise en relation de ces différents percepts que l’enseignant va devoir réfléchir pour proposer des séquences d’activités scientifiques efficientes au regard du codage perceptif mis en place pour ces élèves.

Dès lors l’enseignant spécialisé se doit de penser les situations d’observation à partir de la question de la perception. Cette question ne se limite bien évidemment pas à ces seules situations ni à cette seule période de l’enfance de l’élève déficient visuel : elle sera une des dimensions importantes de l’accompagnement de l’enfant tout au long de sa vie scolaire et extrascolaire. Comment alors comprendre les mots écrits ici sur la nature, sur ces objets parfois invisibles et si souvent illisibles ?

Si les enfants voyants manipulent les objets, les matériaux, les outils de façon spontanée, avec plaisir, souvent de façon pertinente, inventive, il n’en est pas de même pour les enfants déficients visuels : il faut inciter, proposer, permettre, donner du temps à cette manipulation, faire émerger les capacités sensorielles que l’enfant va développer.

Penser les activités scientifiques pour des jeunes élèves déficients visuels, c’est proposer une pédagogie du détour qui permet par exemple de prendre le temps nécessaire à la réalisation de certaines tâches difficiles en situation de déficience visuelle. C’est aussi poser des repères pour la construction progressive des outils intellectuels utilisables dans les activités, et réfléchir à la compensation de certaines fonctions déficientes, en s’appuyant sur les développements possibles des potentiels que chaque élève peut mettre en place.

En savoir plus : L’école maternelle : l’école de toutes les sciences (article de la Nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation) (pdf)

PDF - 114.2 ko